Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

JB ART Paintings - Page 4

  • Rodrigue Tonight Honoré

    Le 26 Octobre 2013, George Rodrigue reçoit à la Nouvelle Orléans le prestigieux prix Opus du Musée Ogden of Southern Art lors de leur gala annuel, O What a Night !. Impossible d'assister à l'événement, nous avons demandé à Jacques Rodrigue, son fiancé Mallory page Chastant, et André Rodrigue pour accepter le prix au nom de George, et de parler pour nous. Ci-dessous le discours dans son intégralité.

    Jacques, au nom de son père:

    Je me suis toujours dit que si je ne suis pas né en Louisiane, je ne l'ai jamais accompli ce que j'ai dans le monde de l'art, parce que ma carrière a commencé par essayer de retrouver la vieille Louisiane, et de montrer à quel point notre état est de la reste du pays.

    1-1.jpg



    (Photo, Membre brisé ... Girard Oak, 1975 par George Rodrigue, 24x30, huile sur toile)

    Mais comme je m'y suis mis, je me suis aperçu que chaque partie de l'Amérique est unique, et que de nombreux artistes au cours des 200 dernières années a capturé les régions du pays qui les plus ému.

    Quand je suis rentré de l'école d'art en Californie en 1967, je l'ai vu la Louisiane d'une manière complètement différente. J'ai essayé de créer un style qui exprimerait la Louisiane du passé. Comme je suis entré, je compris que c'était juste le début d'une série qui conduirait jusqu'à nos jours, avec la matière, y compris les coutumes, les traditions, les gens et le paysage.

    1-2.jpg



    (Photo, le studio de George Rodrigue, Lafayette, Louisiane, 1973; cliquez sur la photo pour agrandir-)

    Après 25 ans porté sur cette prémisse, je peignais un vieux conte français-Cajun du loup-garou, qui a évolué au cours 25 prochaines années dans ce que le Blue Dog est aujourd'hui. Comme avec ma série Cajun, je ne savais pas que cela durerait tout ce temps --- dans mon esprit, sur ma toile, ou pour le public.

    1-3.jpg



    (Photo, Loup-garou, 1991 par George Rodrigue, 72x48, huile sur toile, cliquez sur la photo pour agrandir-)

    Pendant ce temps, Roger Ogden et quelques amis avaient une vision d'exposer l'art sud et de le préserver pour les générations futures. Ce bâtiment est vraiment devenu un entrepôt de trésors du Sud qui aurait probablement jamais été apprécié dans cette mesure, ne serait-ce pas pour leurs efforts.

    Les deux Roger et moi avons commencé à Lafayette. Je me souviens il y a quelques années d'audition qu'il met sur pied une collection d'artistes locaux et des artistes du sud, avec l'idée d'ouvrir un musée un jour. Dès le début, j'espérais être une partie de cette histoire et de l'héritage d'une certaine façon.

    Merci à tout le monde associé au Musée Ogden of Southern Art pour moi de présenter le Prix Opus. Je suis vraiment touché par cette reconnaissance.

    Mallory, au nom de Wendy:

    Comme la femme de George, je vis une vie bénie immergé dans les arts. Mais il est plus que cela. George a une façon unique de voir le monde, littéralement, comme avec sa répartition des chênes et des formes intéressantes formées entre leurs branches, et abstraitement, comme dans les leçons de la vie gagnées d'une maladie, ou les possibilités dans l'espace, les rêves, et l'origine de l'homme.

    Il a expliqué une fois:

        «Chaque grand artiste a pris une chose commune et les faits le voir d'une manière différente."


    Il a aussi dit:

        "Plus vous êtes à qui vous êtes vraiment, est la meilleure chose; mais la plupart des gens ne peuvent pas aller au-delà 17 heures "


    1-4.jpg



    (Photo, Soul Mates, 1997 par George Rodrigue, édition sérigraphique 50)

    En 2003, le Metropolitan Museum of Art a organisé une exposition de photographies Thomas Struth. Les images grandeur nature ont montré musée de spectateurs de visualisation de grandes œuvres d'art. À la suggestion de George, nous avons regardé du monde un coin que les visiteurs ont approché une photographie et regardaient pas à l'image des personnes regardant une scène de rue Degas, mais plutôt à la scène de rue Degas lui-même --- malgré le fait que la peinture réelle accroché le mur à un autre étage de ce même musée.

        "Ils ne peuvent pas voir!"


    ... Dit George. Et grâce à son observation, comme je l'ai plusieurs fois au cours des vingt-trois dernières années, je voyais plus clairement.

    1-5.jpg



    (Photo, le partage de l'art au Musée d'Art d'Alexandria, entouré de Copley à Warhol, une exposition itinérante du New Orleans Museum of Art, cliquez sur la photo pour agrandir-)

    Après l'exposition, nous nous sommes assis sur un banc dans le Grand Hall du Metropolitan. Un portrait vidéo par Struth éclairé un grand mur, peut-être 20 ou 30 pieds de haut, entre les colonnes. La tête géante d'une femme cligna ses yeux ou contracta son nez, tout en restant encore autrement.

    Après une longue période de silence, j'ai exprimé nos deux pensées:

        "Le Chien bleu."


    Comme nous avons quitté le musée et marché, sur cette belle journée d'automne, il y a exactement dix ans, dans le Central Park de New York, George a répondu,

        "Je ne verrai jamais cela, Wendy ...


                  ….Mais tu vas."


    André, parlant à la fois son père et Wendy:

    Après ce jour-là il y a longtemps au Metropolitan Museum of Art, nous avons connu de nombreuses reconnaissances et expositions merveilleuses pour l'art de George. Comme il l'a prédit, cependant, le Metropolitan est pas venu appeler!

    Pourtant, à notre grande surprise, la pendaison dans le plus grand musée du monde ne se sent plus importante. Au contraire, nous avons trouvé de plus grandes récompenses personnelles dans la salle de classe, partageant notre histoire et la vision de George avec les étudiants.

    Ce sont les enfants qui comblent l'art.

    (Photo, Edwins Elementary School, Fort Walton Beach, en Floride, cliquez sur la photo pour agrandir-)


    1-6.jpg



    Nous avons appris que pour être étudié par un enfant est la meilleure façon de se connecter avec l'avenir et est plus important que sur les murs avec les grands maîtres.

    Nous avons également appris que le plus grand honneur est d'être reconnu par nos pairs, artistes Louisiane surtout collègues et amateurs d'art. Semblable à la recherche du respect des de ses parents, tous George jamais vraiment voulu devait être apprécié à la maison.


    1-7.jpg



    (Photo, Dîner aïoli, 1971 par George Rodrigue, 32x46, huile sur toile, dévoilé avec Roger Ogden au Musée Ogden of Southern Art, 2012; cliquez sur la photo pour agrandir-)

    Nous sommes à la fois humble et honoré par George Rodrigue Art recevant le prix Opus, et nous nous excusons, des profondeurs de nos âmes du sud, que nous ne pouvons pas être là pour vous remercier en personne.

    En 1974, lors d'une interview avec le Lafayette Daily Advertiser, George Rodrigue dit ces mots:

        "A cette époque, les artistes devraient essayer de produire quelque chose d'eux-mêmes, ou à partir de leur zone --- qui est où l'art est dirigé aujourd'hui. Toute l'Amérique a vraiment laissé dans l'art est ce que l'on ressent ".

    The_Newlyweds_136.jpg

  • Karl Bryullov


    Karl Pavlovich Briullov, called by his friends "the great Karl" is the first Russian artist of world stature. He is recognized as a key figure in the transition from neoclassicism to romanticism in Russia.
    Categories:
    Russian painter - born in 1799 - Died in 1852 - Birth St. Petersburg - orientalist painter - Orientalism
    Self Portrait (1848).
    Karl Pavlovich Briullov (Russian: Карл Павлович Брюллов; ISO 9: Karl Pavlovič Brullov), named by his friends "the great Karl" (December 12, 1799, St. Petersburg - June 11, 1852, Rome), is the first Russian painter global stature. He is recognized as a key figure in the transition from neoclassicism to romanticism in Russia.
    Born of French parents in St. Petersburg, Carlo Brulleau (spelling of his name until 1822) was attracted by Italy since childhood. Despite his education at the Imperial Academy of Fine Arts (1809-1821), Briullov never really embraced the classical style taught by his teachers and promoted by his brother Alexander Briullov. After distinguishing himself as a promising and imaginative student, he left Russia to travel to Rome where he worked until 1835 as a portraitist and genre painter. He gained some fame when he began to historical painting.
    The last day of Pompeii
    Karl Bryullov's most famous painting, The Last Day of Pompeii (1830-1833), is a vast composition compared by Pushkin and Gogol to the best works of Rubens and Van Dyck. It created a sensation in Italy and contributed to the growing reputation of Briullov. After finishing this painting, he made a triumphant return to the Russian capital, where he became the friend of many members of the aristocracy of the intellectual elite. He obtained a post at the Imperial Academy of Fine Arts.
    Teaching at the academy, (1836-1848) he developed a portrait style which combined neoclassical simplicity with a romantic tendency. His health deteriorated suddenly while working on the ceiling of St. Isaac's Cathedral. On the advice of his doctors, Briullov left Russia for Madeira in 1849 and spent his last three years in Italy. He is buried in the Protestant cemetery in Rome.

    genius-of-art-1820%281%29-15155.jpg

  • Jan Both

    Jan Dirksz Both was a Dutch painter, draughtsman, and etcher, who made an important contribution to the development of Dutch Italianate landscape painting. Wikipedia
    Born: 1610, Utrecht, Netherlands
    Died: August 9, 1652, Utrecht, Netherlands
    Periods: Baroque, Dutch Golden Age
    Both was born in Utrecht, and was the brother of Andries Both. According to Houbraken, the brothers first learned to paint from their father, who was a glass-painter or glazier there. Later Jan was a pupil of Abraham Bloemaert and still later the brothers traveled together to Rome via France.[1] Gerrit van Honthorst has also been suggested as a teacher.

    By 1638 Jan and his brother Andries were in Rome where Andries concentrated on genre works in the manner of Pieter van Laer, while Jan concentrated on landscapes in the manner of Claude Lorrain.In 1639 Jan collaborated with Herman van Swanevelt and Claude Lorrain on a project for the Buen Retiro Palace in Madrid. Certainly by 1646 Jan had returned to Utrecht, where he refined further his expansive, imaginary landscapes drenched with a Mediterranean golden light. In Landscape with Bandits Leading Prisoners (Museum of Fine Arts, Boston) the sandy road makes a sweeping diagonal from the left. Touches of realism in the down-to-earth figures and detailed vegetation of the foreground contrast with the idyllic golden distance. Occasionally Both peoples his landscapes with religious or mythological figures as in Judgement of Paris (London, National Gallery) where the figures were painted by a fellow Utrecht artist, Cornelis van Poelenburch. Jan's brother Andries (c.1612–41), who specialised in peasant scenes, died in Venice as they were returning to Utrecht. Both brothers are registered as Bentvueghels, but their nicknames are not known. Jan's pupils were Barend Bispinck, Willem de Heusch, and Hendrick Verschuring.Jan Both died in his native city of Utrecht.

    More Jan Both Paintings

     

    Landscape with a Tower and Two Figures

    Landscape with a Tower and Two Figures

    View of the Ripa Grande, Rome

    View of the Ripa Grande, Rome

    Italian Landscape

    Italian Landscape

    Italian Landscape with Muleteers

    Italian Landscape with Muleteers

    Landscape

    Landscape

    Landscape near Rome

    Landscape near Rome

    Baptism of the Eunuch of Queen Candace

    Baptism of the Eunuch of Queen Candace

    Italian Landscape with Roman Warriors

    Italian Landscape with Roman Warriors

    A Mountain Path

    A Mountain Path

    Italian Landscape with Monte Socrate

    Italian Landscape with Monte Socrate

    An Italianate Evening Landscape

    An Italianate Evening Landscape

    Italian Coast Scene

    Italian Coast Scene

    A Peasant Driving a Laden Mule

    A Peasant Driving a Laden Mule

    Italianate Landscape with an Artist Sketching from Nature

    Italianate Landscape with an Artist Sketching from Nature

    Peasants with Mules and Oxen on a Track near a River

    Peasants with Mules and Oxen on a Track near a River

    A View on the Tiber, near the Ripa Grande, Rome

    A View on the Tiber, near the Ripa Grande, Rome

    Italian Landscape with Draughtsman

    Italian Landscape with Draughtsman

    Road by the Edge of a Lake

    Road by the Edge of a Lake

    Landscape with a Peasant Woman on a Mule

    Landscape with a Peasant Woman on a Mule

    Landscape

    Landscape

    Landscape with Figures

    Landscape with Figures

    Susanna and the Elders

    Susanna and the Elders

    A Rocky Italian Landscape with Herdsmen and Muleteers

    A Rocky Italian Landscape with Herdsmen and Muleteers

    Ruins at the Sea

    Ruins at the Sea